Mes occasions : ZÉRO € de réparations !Demander une garantie sur le matériel d’occasion, pas si bête !

Eurola propose une offre de contrat de garantie modulable, spécifiquement adaptée aux agriculteurs
Eurola propose une offre de contrat de garantie modulable, spécifiquement adaptée aux agriculteurs (©Eurola)

La garantie après achat ne concerne pas que le matériel neuf. Il existe des solutions pour protéger les engins d’occasion avec prise en charge financière de la réparation en cas de panne.

Acheter un tracteur ou une machine d’occasion s’apparente parfois à un jeu de loterie. Malgré le professionnalisme du concessionnaire ou la rigueur de l’ancien propriétaire qui a toujours entretenu parfaitement son matériel, personne n’est jamais à l’abri d’une panne. Et quand la garantie du constructeur ne s’applique plus, le nouvel acquéreur qui a l’impression d’avoir été floué tente alors d’obtenir une prise en charge totale ou partielle des réparations par le vendeur. Ce dernier peut naturellement plaider la bonne foi et rechigner à payer selon le prix du matériel, la nature de l’avarie et la durée écoulée depuis la transaction. Il existe heureusement des formules de garanties s’appliquant sur les ventes d’occasions comme par exemple les contrats proposés par Eurola un spécialiste de la couverture « panne mécanique ».

Contrats modulables

Cette société d’assurance a été créée en 2000 et s’adressait d’abord au secteur automobile. Depuis 2005, Eurola a aussi développé une division agricole. L’offre est destinée aux vendeurs professionnels et aux agriculteurs. Pour un tracteur ou une moissonneuse-batteuse, par exemple, le tarif est établi en fonction de la puissance du matériel et de son âge mesuré en années ou en heures de fonctionnement. Le client définit la durée de la garantie (par exemple pour 100, 200 ou 300 h s’il s’agit d’une moissonneuse) et le montant plafond du remboursement. Il existe plusieurs formules de protection. La version de base compte trois points : le moteur, la boite de vitesses et les ponts (avant et arrière). L’option complète intègre dix points supplémentaires : circuits électriques du moteur, freins, circuit d’alimentation et hydraulique, circuit de refroidissement, embrayage, circuit de suralimentation moteur, direction, transmission, climatisation et accessoires électriques. Pour une réelle clarté, le détail des éléments garantis est décrit dans le contrat. Les points non couverts sont également précisés. Ainsi, une panne due à une usure normale n’est pas prise en charge, ce qui exclut les courroies, les chaines, les organes de coupe…

Un agriculteur peut souscrire un contrat à titre individuel ou demander à son concessionnaire d’inclure la garantie au moment de la vente. Anticiper les conditions de la prise en charge réduit les dépenses au moment de la panne et évite aussi de perdre du temps. Le matériel est remis en service plus rapidement et la perturbation des chantiers dure moins longtemps.

Eurola

Mes occasions : ZÉRO € de réparations !

Télécharger le bon de garantie

Sur le même sujet